Bilan des fêtes, enceinte

Photo d'une table de noël

 » Tu verras, tu vas avoir droit à pleins de mains sur ton ventre sans qu’on te demande ton avis »
 » Dur dur de passer les plateaux d’huîtres et de charcuterie aux autres en attendant le plat suivant ! »
 » Aïe, pas de champagne pour toi cette année, pas trop dur ? »
 » Nouvel An, couchée à 20h ? »

Un aperçu de remarques/questions entendues le mois précédent.

singe pain

 

Et ben non !

 

D’où l’intérêt de :

  • fêter Noël avec la famille proche : ils ont été adorables et ont prévu des plats exprès pour moi
  • noël en comité restreint = pas de mains sur le ventre sans mon avis ! Juste une première fois pour la future tata et la future grand-mère (avec un petit coquin qui s’arrêtait de bouger dès qu’elles posaient leur main)
  • ne pas aimer le champagne (ou l’alcool en général)
  • passer Nouvel An au calme à la maison en amoureux

 

Bilan après Noël / avant Nouvel An :

  • de supers fêtes en famille
  • de bons repas même sans foie gras !
  • des cadeaux, des cadeaux, encore des cadeaux
  • un premier « Juuules » par ma nièce pour lui dire de bouger

La nourriture : changement de « régime »

Didav : Vous allez vous dire “rhooo pfff ce sujet est déjà traité partout sur le net” et vous avez sans doute raison, rassurez vous il ne sera pas question ici de vous faire un listing des aliments autorisés et interdit, mais de vous donner mon point de vue de futur papa.
En effet, on voit beaucoup de futurs mamans s’interroger sur la question durant les premiers mois de la grossesse, mais très peu de papa aborder le sujet.

Si comme moi votre compagne n’est pas immunisée contre la toxoplasmose et la listéria (pas d’immunisation possible si je ne m’abuse) le gynéco/médecin vous aura déjà fourni une liste non-exhaustive de produits interdits. Bye bye charcut’ et fromages, on se revoit bientôt (ou seulement hors de la vue de maman, ou encore ce qu’elle n’aime pas comme le comté dans mon cas).
Toutefois, on s’est vite aperçu que pleins d’aliments n’étaient pas listés et nous laissaient un peu dans le doute. Étant plutôt hyper connectés on s’est mis à chercher sur le net à chaque fois que nous avions un doute (et vous aussi probablement) : on trouve de tout, y compris des commentaires “moralisateurs”… Si vous avez un doute, autant s’abstenir de consommer (ou au papa de se dévouer :p ), quoiqu’en pense votre entourage, vos collègues de boulot ou internet. Après tout c’est votre enfant, pas celui de tous ces gens autour 😉
Exemple d’un aliment autorisé mais pas toujours listé, car plutôt vu comme de la charcuterie, c’est la mortadelle. Maman aimant la charcuterie (saucissons, coppa, jambon cru, …) c’était ça de gagné ! Pareil pour les fromages, tant qu’ils sont pasteurisés, et pas en train de moisir (ou concurrencer un roquefort) ça ira si vous enlever la croûte ou si vous le faites cuire. À vous les salades au chèvre chaud, les sandwiches maison au fromage ou les raclettes !

 

Bref, pensez juste à manger à peu près équilibré dans l’ensemble (pas besoin d’entamer un régime bio-végétarien non plus), mais pensez aussi à vous faire plaisir.

 

Whatnext : Je fais partie de ces futures mamans qui préfèrent éviter certains aliments pendant 9 mois. Je ne vais pas forcément vous donner mes raisons car elles me sont personnelles mais plutôt vous parler d’une chose qui m’énerve déjà, à 4 mois de grossesse : les jugements.

Entres les “moi de mon temps on avait pas tout ça on ne faisait pas attention à tout on se faisait plaisir”, les “ça va ça va pas te tuer pleins d’autres l’ont fait et elles et leurs bébés vont très bien”, les “olala mais tu te prends la tête !” ou encore le fameux “mais c’est pas une maladie d’être enceinte !” je vois rouge.

How I met your mother

On a toutes une manière différente de vivre notre grossesse. Le principal c’est de la vivre comme on l’entends, avec le papa, et “zut” aux autres (pour ne pas être grossière).

Que vous ayez fait autrement, tant mieux pour vous, mais stop les jugements sous prétexte que je ne fais pas les mêmes choses que vous. Je ne vous demande pas votre avis alors ne vous sentez pas forcément obligées de me le donner, et surtout, d’au passage, me faire une leçon. Merci.

 

Sinon concernant mon changement de régime, au final,pas de grande modification et surtout rien de bien insurmontable. Je n’aimais pas l’alcool ni les poissons et viandes crus donc pas de grande difficulté pour moi à les supprimer de mon quotidien alimentaire !

Par contre, je reconnais être doublement vigilante sur le nettoyage des fruits et légumes, au niveau de la cuisson des viandes, et du choix des fromages (surtout au restaurant).