Anecdote : la semaine avant l’accouchement

 

Et oui, déjà deux mois et demi que Jules est né. Il était prévu pour le 24 Avril et il est arrivé un peu plutôt (à 37 SA +1 jour), le samedi 26 Mars à 13h !
Sachez que la semaine précédent son arrivée a été une semaine très chargée et pleine d’imprévus, que je vais vous raconter.

– Une semaine avant l’accouchement –
La fin de la semaine juste avant, on avait décidé avec Whatnext de se faire un dernier resto – qu’on disait être LE dernier resto de la grossesse – en allant chez Landreau à Tournefeuille. Le plat du jour pour elle (lasagnes maison) et un plat de tagliatelles au saumon pour moi, tous les deux plutôt bons.
Pas de bol, dès le début d’après-midi Whatnext ne se sent pas bien, elle a des nausées. Cela peut arriver en fin de grossesse, sauf que la… Ça s’éternise et elle commence à avoir des contractions de manière désordonnées. J’appelle donc le médecin qui nous demande d’appeler sans attendre la maternité parce que, pour lui, c’est le début du travail. On appelle donc la maternité, et pour eux, c’est une gastro ou une intoxication alimentaire. Re-coup de fil au médecin, qui rechigne (comme à son habitude) à passer voir Whatnext (qui se sent toujours nauséeuse, vomit et a toujours des contractions). Le médecin passe finalement, et penche pour une intoxication alimentaire, donc « repos, wait & see »  pour les jours suivants.
Après un week-end horrible pour Whatnext, ça va mieux  en début de semaine.
On respire enfin. Enfin…

– Mercredi –
En pleine nuit, le frigo se met à faire un drôle de bruit mais semble toujours faire du frais. On le débranche-rebranche pour voir, plus de bruit. Chouette ! On peut retourner au lit !

Image tirée d'un film Marvel

Dans la journée, on regarde s’il fait toujours du frais, Whatnext ayant l’impression que quelque chose ne va pas, d’autant plus que le frigo fait des bruits à intervalles irréguliers (toc ou tac, au choix).

– Jeudi –
Durant la matinée, Whatnext a toujours un doute sur le frigo et pour la rassurer je vais vérifier qu’il fait toujours du frais en…
…touchant les bouteilles de bières. Oui oui, des bouteilles en verre, qui ont donc bien conservé la fraîcheur contrairement aux autres aliments.
Les aliments sont donc dans un frigo aussi frais qu’un placard depuis la nuit de mercredi et nous voila obligés de jeter une bonne partie de ce que contenaient frigo et congélateur, et en bonus d’aller acheter un nouveau frigo à un mois de la fin de la grossesse.
On se dit que, bon, c’est embêtant mais mieux vaut maintenant qu’avec le bébé déjà à la maison. Au passage on en profite pour acheter un frigo un peu plus gros, et on planifie une livraison pour le lendemain matin. Le frigo doit être livré le lendemain pour 8h30/9h.

– Vendredi –
7h comme à mon habitude je me lève et vais prendre tranquillement mon petit déj’.
7h45 on sonne à la porte, c’est les livreurs qui emmènent le nouveau frigo !
S’ensuit une journée à installer le frigo avec l’aide du père de Whatnext (il a fallu coucher le frigo pour inverser les portes, mais à quoi pensent les ingénieurs ?).

– Samedi –
Il fait nuit, à moitié endormi je perçois du mouvement, de la lumière et…

3h00 – Bon, je crois qu’il va falloir aller à la maternité

Whatnext viens de perdre les eaux, suivi d’un petit moment de stress (qui nous fera rire ensuite) pour nous deux parce que… il ne faudra rebrancher le frigo que vers midi, et les courses prévues sur Chr*******e pour 14h ? (Whatnext rêvait de ses fraises)
Bon, on a aussi pensé à des choses plus en lien avec l’événement en cours : la valise de maternité pour Jules était prête, mais pas celle de Whatnext.
On a fait cette valise tranquillement et on a filé à la clinique.

Jules naîtra à 13h !

 

 

Bébé sur les réseaux sociaux ?

J'aime pas facebook, à propos des réseaux sociaux

1 – Les réseaux sociaux c’est quoi ?

On considère comme réseaux sociaux les sites internet qui permettent d’avoir un réseau d’amis/connaissances (professionnels ou non) en ligne et de communiquer avec eux.
Voici quelques exemples, utilisés couramment dans notre entourage :

Facebook : permet de rester en contact et d’échanger des informations avec la famille, des amis, des collègues de travail, des clients, etc accessible à toutes les tranches d’âge à partir de 13 ans. (enfin « officiellement » 13 ans)

Instagram : application sur smartphone de partage de photos. Chaque utilisateur possède une sorte de mur, une page personnelle Instagram, où s’affiche l’ensemble de ses photos prises ou modifiées via l’application. Les autres utilisateurs d’Instagram peuvent alors laisser des commentaires ou signaler qu’ils aiment la photo. Comme pour Facebook, il est possible de rendre sa page accessible à tous les utilisateurs de l’application ou uniquement à sa liste d’amis, appelés abonnés.

Snapchat : application sur smartphone qui permet d’envoyer des photos, des vidéos et du texte à ses contacts présents sur l’app. Les messages s’autodétruisent après quelques secondes et ne sont pas stockés (soi-disant… si les messages s’autodétruisent, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas possible de faire des captures d’écran ou que l’éditeur de Snapchat ne stocke pas les données quelque part sur des serveurs)

 

 

2- Pourquoi on ne veut pas voir des photos de Jules sur les réseaux sociaux ?

 

Les photos peuvent être partagées, repartagées, commentées par des personnes plus ou moins proches. Les paramètres de confidentialité des différents sites/réseaux changent souvent. On ne contrôle rien et c’est justement ça qui nous inquiète. Il n’y a pas de garantie à long terme sur la confidentialité des données des sites.
Imaginez l’ensemble de vos albums photos de votre naissance à aujourd’hui, les moments embarrassants y compris, en ligne et visible par n’importe qui sur les réseaux sociaux…

De plus, certains sites réutilisent les photos dans un cadre commercial (Koppie Koppie qui pique des photos pour vendre ses trucs par exemple).
Et oui ! C’est bien joli de partager une photo parce-qu’on a envie de montrer notre magnifique petit bout’chou à tout le monde, mais gardez en tête qu’à partir du moment où vous téléchargez cette image sur un site, presque 1 fois sur 2, les droits sont cédés.

On ne veut pas priver Jules de la possibilité de rester anonyme. En publiant ces photos, on l’obligerait à devenir visible.
Impensable pour nous de lui créer dès sa naissance, sans lui demander son avis, une empreinte numérique. Encore plus à l’heure ou les frontières de nos vies privées s’amincissent toujours plus (avec le concours de gens ou d’organismes pas forcément bien intentionnés).
Nous n’avons pas envie qu’il traîne des casseroles numériques à vie (sachez qu’il est très difficile, pour ne pas dire impossible, d’effacer une trace sur internet).

Et dans la série « flippant » : Sur Instagram, des photos de bébés ont été dupliquées et utilisées par d’autres personnes qui les ont publié à leur tour pour s’inventer une vie avec le bébé d’une autre.

Donc, au risque de nous répéter, n’importe quelle publication sur Internet (réseaux sociaux, plateformes d’échange de photos, cloud, mails, …) doit être considérée comme publique, alors s’il vous plaît, ne diffusez aucune photo de notre (futur) petit bébé sur les réseaux sociaux, blogs, etc.

La liste de naissance ou la liste de la crise de nerf

orchestra

Au départ nous souhaitions, avec Didav, ouvrir une liste de naissance type « mesenvies.fr » où l’on ne se bloquait pas avec un magasin en particulier, où on aurait pu y ajouter les articles aux prix les moins chers etc.
La seule chose qui nous bloquait c’était d’imposer à nos proches et amis de créer des comptes sur différents site (le paiement sur le net, tous ne sont pas à l’aise avec ça).
Et puis après la découverte d’un super grand Orchestra (version ikéa des bébés), on a ouvert une liste de naissance chez eux.

Et c’est là que tout est parti de travers…

On passera sur l’ergonomie du/des site/s, les problèmes technique (ou pas)ont commencé :

  • Impossible de mettre des coffrets naissances ou vêtements sur la liste : ils ne l’annoncent pas ouvertement dans leur catalogue/brochure/etc mais ne permettent pas d’ajouter des produits textiles sur leurs listes de naissances
  • La toute première fois qu’on nous a offert un produit présent sur notre liste de naissance, heureusement que la personne nous en a parlé
    => nous avons reçu le mail informant de la commande un peu moins de 48h plus tard…
  • 2ème super cadeau : le sac à langer.
    La bonne blague : ils ont bien débité son compte, mais par contre, nous apprennent par hasard 15 jours plus tard que nous ne pourrons pas avoir ce sac en noir.
    Et c’est pas fini : nous devons choisir une autre couleur ou un autre modèle (forcément + cher). Et si rien ne nous convient, ils mettront la somme sur notre « cagnotte liste de naissance » puisqu’ils ne font aucun remboursement. (je vous laisse imaginer nos têtes respectives à ce moment-là)

 

ne pas s'énerver

 

  • Et on est repartis pour un tour avec le siège auto.
    La moitié a été payée mais ici aussi on a eu un soucis avec la couleur : finalement il n’est pas disponible en noir mais uniquement en rouge !
  • Durant les soldes, les membres de la carte club ont droit à -10% supplémentaires sur les produits puériculture (carte que l’on a) mais nous, nous n’y avons pas droit sur notre liste de naissance !
  • Les délais de livraison augmentent au fur et à mesure
  • et la dernière en date : les doudous commandés le 04 janvier ont bien été payés mais on vient d’apprendre (parce-qu’on a demandé hein), soit le 09 mars, que la collection a été arrêtée donc ils nous basculent les sous dans notre cagnotte chez eux pour acheter autre chose ! (ils sont malins, ils se couvrent avec leur convention en précisant que la gestion des stocks peut évoluer même après le montant prélevé)

La suite au prochain épisode… la liste n’est pas encore fermée.

Échographie n°3 et autres news

Bébé pilote de course, vu par échographie

Et voila, la 3e échographie a eu lieu jeudi dernier !

Tout va bien pour Jules et pour sa maman, il se développe normalement et pèse un poids normal à ce stade.
On aurait aimé avoir l’échographie en 3D pour voir un peu mieux sa bouille, mais il semblerait qu’il n’aie pas envie qu’on le voit et se cachait le visage avec les avant-bras et poings fermés (il n’avait déjà pas envie lors de la seconde échographie).
Du coup les images de cette échographies sont presque abstraites, en dehors du crâne et de la colonne vertébrale qui sont aisément reconnaissables.

 

Autres news

On a pu récupérer certains produits de la liste de naissance chez Orchestra, tandis que d’autres commandés bien plus tôt ne sont toujours pas disponibles…
On est pas sortis de l’auberge je sens…

Avec Whatnext, nous avons commencé les cours de préparation à la naissance avec une sage-femme du coin. Que dire là-dessus ? En tant que futur papa, il y a des choses qui pourront m’être utile, que ce soit à titre perso (le départ à la maternité, aka KEEP CALM) ou pour soutenir madame (la respiration par exemple).
Bref, c’est plutôt utile même si sur le moment certains cours semblent parfois loufoque (comme la respiration par exemple).

Whatnext & Didav, au 7e mois de grossesse.

Whatnext & Didav

L’accro au shopping

L'accro au shopping attend un bébé

Au début de la grossesse, plusieurs femmes m’ont dit « ne t’embête pas à trop acheter, ou juste du neuf, ça sert à rien tu vas voir ton entourage va te prêter ou alors privilégie les achats d’occasion parce-que ça ne servira pas longtemps ! »

« Oui oui… »

Bon ben en fait, « non non… »

Entourés de petites filles, nous allons avoir un p’tit mec !
Pas tellement envie de lui imposer des robes ou pyjamas roses.

Du coup, ça a commencé avec l’idée de lui choisir ses tous premiers pyjamas/bodies.

Ça a continué sur un gros panier chez Zara Kids.
Là pour le coup, c’est la faute au futur papa, il est hyper compliqué concernant les vêtements, alors pour une fois qu’il appréciait ce que je lui montrais, j’allais pas passer à côté !

Ensuite sont arrivés les mails des soldes privées, une bonne occasion de lui prendre son tour de lit (forcément, lui prendre la gigoteuse et le drap housse assortis était o-bli-ga-toi-re !)

blink

Après les pré-soldes il y a… les soldes !

Voilà où on en est.

Ah oui, et bien sûr, tout ça avec Noël, période où Jules a déjà été super gâté par nos familles, et tous les craquages, avant et après, des tatas-mamie-arrière grand mère-etc.

Ma folie dépensière a l’air d’être passée…. la suite au prochain mois ?

News de début d’année

girafe

Eh bien voilà un moment qu’on a publié un article, il était temps d’en faire un nouveau. Voici donc quelques news de début d’année.

Didav : En décembre Whatnext a passé la seconde échographie, qui nous a permis de voir que tout allait bien pour le bébé. Et on a aussi eu confirmation du sexe du bébé, c’est…..

Suspense !

Ok je suis mauvais pour ça, plus mauvais que la gynéco qui nous à fait une petite blague lors d’un rdv « alors c’est [tel sexe] » et quelques seconde ensuite « ah ben non, y’avait le cordon devant. En fait c’est [tel sexe] ».
Et vous, vous ne savez toujours pas ! Bon allez j’arrête de vous faire tourner en rond, c’est un garçon !
Il se prénommera Jules.

it's a boy !

Whatnext à commencé à le sentir bouger début novembre, et je suis super heureux d’avoir pu le sentir bouger très peu de temps après aussi. C’est très étrange comme sensation pour un futur papa.

Du côté de Whatnext ça va mieux aussi, elle avait eu un peu d’hypotension et d’hypoglycémie mais ça c’est résolu tout seul en changeant un peu le régime alimentaire (surtout le petit déjeuner, à son grand désespoir).

Enfin, on a commencé à faire des achats et à transformer le bureau en chambre, vous avez un aperçu sur nos comptes instagram respectifs (ou en widgets dans la sidebar) mais on fera un article dédié je pense.

Bonne année 2016 !

 

Le sentir bouger

Whatnext : Depuis une bonne semaine, la question « tu le sens bouger ? » revenait régulièrement.
Un dimanche matin, grasse matinée en cours, on traîne dans le lit à 3 : David, Pixel – notre chatte – sur mon ventre et moi ! David concentré sur ses notifications matinales à checker, et moi en plein calin avec Pixel.
Tout d’un coup, une sensation : « la » sensation ? J’attends.
David se rend compte que je bug toute seule en regardant mon ventre. Et de nouveau : cette « vague » ! Cette fois-ci j’en suis sure, c’est notre bébé que je viens de sentir bouger.
Un mélange de doute, presque instantanément remplacé par de l’émotion, de l’excitation et beaucoup d’impatience et d’attente de le sentir de nouveau.
C’était le 08/11/2015. Plus de deux mois plus tard, la vague a été remplacée par de bons coups réguliers quotidiens, et toujours autant de plaisir à les sentir.

La liste de naissance

Didav : La liste de naissance, passage quasi-obligatoire pour tous les futurs parents et pas si inutile.
Même si c’est toujours un peu fastidieux à faire (en ligne ou non), elle permet à vos proches de participer de manière utile aux achats importants.
En effet, les proches sont souvent (enfin je vous le souhaite) très contents et débordent d’envies d’achats pour le futur bébé à venir. Problème : chacun va y aller de son petit achat, surement fait avec plaisir, mais ce n’est pas forcément ce dont vous avez besoin ou même envie. Avec la liste de naissance, cela évite les doublons ou les choses non voulues.

Je ne donnerais pas de conseils sur chez qui faire cette liste de naissance, d’autres blog ou sites spécialisés l’ont déjà fait. Si j’avais un seul conseil à donner : prenez le temps de comparer les différentes offres (prix, cadeaux à partir d’un certain montant, produits disponibles, délais, …).
Nous avons fait la notre chez Orchestra (voir lien plus bas), et pour ma part même si les prix sont intéressants (sous condition d’avoir la carte Club, payante), je trouve qu’il y a quelques soucis au niveau de l’expérience utilisateur sur le site dédié aux listes de naissance. Bref, je ne recommanderais pas vraiment juste à cause de ça mais ça reste personnel.

Voici notre liste de naissance, si vous souhaitez y faire un petit tour : liste de naissance pour Jules

Glossaire de la grossesse pour les futurs parents

Tableau avec ABC et livres

La grossesse c’est tout plein de belles choses (sauf peut-être les nausées certes) mais c’est aussi un jargon venu d’ailleurs. Voici donc un petit glossaire non-exhaustif et revisité , pour les futurs parents :

  • Acide folique (ou vitamine B9) : Ne pas oublier de le prendre.
  • Échographies : Photos pixelisées de bébé dans le ventre de la maman. Bonus 3D : Bébé sculpté dans du beurre ?
  • Embryon : Bébé n’est pas encore bébé les 2 premiers mois de grossesse.
  • Fœtus : Bébé du 3e mois à la naissance.
  • Haptonomie : Papa et Bébé apprennent à se connaitre.
  • Listéria : Jetez le fromage en train de faire de la pénicilline au fond du frigo.
  • Méconium : Premier caca de bébé à sa naissance, qui n’est pas du caca.
  • Nausées : Futurs papas, bon courage.
  • Nullipare : Nom d’un poke… Femme qui n’as jamais été enceinte.
  • Obstétricien : Médecin que vous verrez dès le 6 ou 7ème mois, et aussi lors de l’accouchement (ou pas).
  • Préparation à l’accouchement : Détendez vous, ça va bien se passer !
  • Primipare : Première grossesse.
  • Semaine de grossesse : Le décompte commence à partir du jour ou vous avez pris du bon temps avec madame.
  • Semaine d’aménorrhée : Ne cherchez pas midi à 14h, faites comme les médecins en rajoutant 2 semaine a votre décompte de semaines de grossesse.
  • Test de grossesse : Début des ennuis ou du bonheur, à vous de voir !
  • Toxoplasmose : La charcuterie est proscrite, tout comme lécher les crottes du chat.

NB : Évidemment ces définitions ne sont pas à prendre au pied de la lettre, le net regorge de glossaires et lexiques très sérieux, n’hésitez pas à chercher.
Cet article évoluera surement tout au long de la grossesse de Whatnext.

Image : Krzysztof Puszczyński – via StockSnap.io

L’annonce au papa

Annonce futur papa

Didav : Un matin de vacances d’Août, après avoir traîné un peu au lit je finis par descendre dans la cuisine pas encore bien reveillé pour préparer notre petit déjeuner.
Je laisse Whatnext trainer le temps que je prépare, puis elle descend. je n’ai absolument pas terminé de préparer notre petit dèj’, elle me demande si j’ai vu mon téléphone.
Pour une fois, je n’ai pas les yeux rivés sur mon Nexus, il est en silencieux au fond de ma poche. Elle me demande d’y jeter un oeil. Je m’attends comme souvent à avoir une notification venant d’un proche sur un réseau social et…
Un message sur Hangout de Whatnext… Une image plus exactement, avec deux prénoms possible et la légende “Il va falloir y réfléchir sérieusement…”
Je vous avoue qu’il à fallu quelques minutes pour que ça monte au cerveau ce matin là et… Heureux, vraiment (même si je ne suis pas très fort pour l’exprimer sur le moment) !

Batman danse

Whatnext : Après un jour d’attente je me décide à faire un test. J’attends que monsieur se lève enfin pour descendre commencer à préparer le petit-déjeuner, me glisse hors du lit et file discrètement aux toilettes. “Scricht scracht” l’emballage fait un bruit monstre, “chuuuut” je me dis tout le long de l’ouverture : non pas que mon cher et tendre ait l’ouïe super développée mais j’aimerai, si c’est positif, lui faire la surprise. Un petit pipi, je ferme les yeux 2 minutes et quand je les ouvre… une seconde bande rose bien visible s’affiche. J’ai envie de rire, j’ai envie de pleurer, mais j’ai surtout envie de lui crier. Non non, allez on se reprend : on fait un petit montage rapide sur le téléphone avec 2 prénoms dont on avait déjà parlé accompagné d’un “il va falloir y réfléchir sérieusement… ” et je lui envois par sms. Je compte jusqu’à 14 (ne me demandait pas pourquoi “14” j’aime bien ce chiffre c’est tout) et j’attends une réaction d’en bas. Rien, nada, le silence radio : à part la senseo qui chauffe et des bruits de placards, rien à signaler. Forcément, monsieur l’hyperconnecté a décidé précisément ce matin là de ne pas regarder son téléphone toutes les 2mn ! Je descends, lui demande de regarder son téléphone et là : deux secondes de bug, un sourire, un nouveau regard sur son téléphone, 3 pas vers moi pour me prendre dans ses bras, toujours avec le même sourire. Pas un mot, rien, juste un sourire figé… que je n’oublierai jamais.